Ce qu’il faut savoir avant et après la dermopigmentation

Ce qu’il faut savoir avant et après la dermopigmentation

5 décembre 2019 0 Par Stéphanie

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la dermopigmentation ou « maquillage permanent », cette technique qui consiste à insérer des pigments sous l’épiderme pour un tatouage esthétique plus vrai que nature. C’est une intervention très en vogue en ce moment, avec toujours de plus en plus de personnes dans le monde qui choisissent de le faire. Toutefois, ce genre de traitement nécessite bien des précautions à prendre. Voici l’essentiel à connaître avant et après la dermopigmentation !

Quel institut choisir ?

Il existe actuellement de nombreux instituts en France qui pratiquent la dermopigmentation. Cependant, il faut être sûr de choisir le bon pour éviter tout risque. Il est important de ne jamais se laisser séduire par les tarifs trop bas et il faut toujours choisir un établissement bien réputé. Il est conseillé de se référer aux avis des patients sur internet, et surtout privilégier le bouche-à-oreille. Si l’intérieur du local de l’institut ne respecte pas les normes d’hygiène, il faut absolument faire demi-tour.

La durée de la dermopigmentation

Bien que l’on se réfère le plus souvent à la dermopigmentation sous le nom de « maquillage permanent », ses résultats ne sont pas définitifs. Sa durée dépend de plusieurs facteurs tels que le type de peau du patient, son style de vie, la couleur choisie et le type de dermopigmentation réalisé. Un maquillage permanent peut durer entre 3 à 10 ans.

La dermopigmentation est-elle douloureuse ?

Il ne faut pas craindre la dermopigmentation juste parce qu’on utilise des aiguilles ! En effet, la dermopigmentation se fait sans douleur, d’où le nombre intarissable de personnes (en majorité des femmes) qui choisissent de subir cette intervention. En revanche, le patient ressent des picotements qui disparaissent généralement à la fin de l’opération et une petite gêne. En cas de besoin, l’esthéticien prescrit au patient une crème anesthésiante.

Les précautions à prendre pour la dermopigmentation

Avant l’intervention

La dermopigmentation est une technique qui apporte un résultat sur le long terme au corps du patient. De ce fait, il est soumis à certaines conditions et fait l’objet de quelques précautions à prendre pour éviter un quelconque risque. Pour commencer, la dermopigmentation doit être effectuée par des professionnels en la matière qui respectent les normes de sécurité et d’hygiène. Il est aussi conseillé de s’assurer de la qualité des pigments utilisés par les instituts, car un pigment de mauvaise qualité peut donner sur une mauvaise couleur. Attention, la dermopigmentation est déconseillée chez les femmes enceintes et les personnes souffrant d’immunodéficience, de maladie de peau ou de diabète.

Après l’intervention

Après une intervention de dermopigmentation, il est fortement déconseillé d’éviter les baignades dans la piscine, le hammam ou les séances UV, et cela pendant environ un peu plus de deux semaines. Vous devez également veiller à bien nettoyer la zone concernée avec un produit antiseptique. Bien évidemment, les conseils et recommandations du praticien après l’intervention sont à suivre à la lettre. Des démangeaisons peuvent se faire ressentir après l’intervention, mais il faut absolument éviter de gratter cette zone, au risque d’effacer la couleur de la dermopigmentation. Ces démangeaisons ne sont que passagères et disparaîtront au bout de quelque temps.