Qu’est-ce qu’une Homélie ?

Homélie 

La messe pour les chrétiens est un moment très important. Durant cette cérémonie religieuse, beaucoup de rituels sont pratiqués. Une liturgie bien précise est alors préparée afin de veiller au bon déroulement de chaque messe. Un de ces rituels : l’homélie. Cette partie de la messe est une des plus importante et prend une place assez considérable. Quels sont les points indispensables à connaître la concernant ?

Définition d’un discours religieux

C’est un commentaire de circonstance pendant la messe. L’homélie est généralement tirée d’une partie de l’évangile qui a été lu pendant la messe. C’est un mot qui vient du latin « homilia » qui signifie réunion ou assemblée. C’est une pratique ancienne qui date de l’époque de Jésus lui-même. C’est un discours envers les croyants présent à la messe dans le but de leur inculquer sur une idéologie ou un principe de vie qui est généralement en relation avec le christianisme.

Elle fait partie de la liturgie et c’est le moment où le célébrant s’adresse directement à la foule. Elle consiste à enseigner et apporte un éclaircissement sur la parole de Dieu dans la Bible ainsi que ses volontés et commandements. Elle est recommandée, car elle nourrit la vie d’un chrétien. Elle tient en compte les besoins de chacun sans pour autant s’éloigner de la volonté du Seigneur.

Toucher une assemblée

Les racines grecques du mot « homélie » la définissent comme un véritable art du discours. En effet, pouvant être traduit par les termes « assemblée », « entretien », ou encore, « société », c’est une prise de parole qui se veut puissante, et en mesure de toucher un auditoire avec lequel on est familier.

Dans la liturgie catholique, l’homélie est prononcée par un diacre ou un prêtre à ses fidèles. Lors de la messe, elle est prononcée après la lecture de l’évangile. C’est donc une étape décisive, surtout lors d’évènements particuliers tels que la messe de Noël. Lors de l’homélie, celui qui prend la parole s’implique beaucoup : il transmet avant tout ses émotions et sa croyance envers le Tout-Puissant.

Techniques pour une bonne homélie

Malheureusement, pour certains l’homélie est un moment relativement ennuyeux. C’est pour cela qu’il faut absolument la maîtriser avant de prendre parole. Il s’agit ici d’avoir la capacité de convaincre et de captiver l’attention de la foule. Il est donc important de trouver un objectif précis afin de se focaliser sur une idéologie. Cette technique permet d’attirer l’auditoire et pour qu’il puisse le retenir. Il ne faut pas s’attarder sur des détails. La compréhension est l’objectif principal de celui qui prend la parole. Pour faire une bonne homélie, utilisez des mots simples et incluez des témoignages et des exemples si nécessaire.

Comme toute prise de parole, elle nécessite une bonne préparation. Les points importants doivent être étudiés selon les circonstances de la messe. Les mots utilisés doivent être compatibles avec les connaissances, compétences ou comportements des auditeurs. La voix est le canal de distribution de cette pratique, c’est pour cela qu’il faut être capable de parler clairement pour augmenter ces chances d’être comprises.

Le célébrant de l’homélie

L’homélie est un commentaire pastoral de l’évangile. Elle explique la foi et la vie chrétiennes, c’est pour cela qu’il faut des personnes bien distinctes pour éclaircir les chrétiens. Elle est souvent prononcée par le prêtre ou le diacre. Le célébrant est une personne qui possède alors les capacités pour prononcer la volonté de Dieu. Dans certains cas, les prêtres suivent des études et formations en théologie avant d’être promus à son poste. Le célébrant de la messe est également tenu de renoncer à certains principes de vie tels que le mariage. C’est pour cette raison que les laïques ne sont pas amenés à exercer un sermon.

Pour les jours de fête, il est possible que le célébrant de la messe soit différent de celui qui pratique l’homélie.