5 conseils pour préparer ses funérailles

5 conseils pour préparer ses funérailles

31 octobre 2021 0 Par Yohan

S’il est aisé de planifier ses projets de vie, il est souvent difficile de penser à la préparation de ses funérailles. Cette action revêt pourtant une importance capitale puisqu’elle permet d’exprimer ses dernières volontés et de les faire respecter par ses proches. Voici cinq conseils pratiques pour préparer convenablement ses funérailles de son vivant.

Faire connaître ses dernières volontés

 

Pour avoir la certitude que vos obsèques se dérouleront telles que vous les imaginez, on vous conseille de faire part de vos dernières volontés à une personne de confiance (parent, ami, collègue, etc.). Cette dernière se chargera alors d’honorer vos souhaits funéraires après votre décès.

Il existe plusieurs moyens permettant d’exprimer ses vœux ultimes, en l’occurrence la voie orale ou la rédaction d’une lettre qui sera lue et respectée par votre famille. Vous avez également la possibilité de signer un contrat d’obsèques anticipées auprès d’un funérarium tel que funeraillesnoel.be. Ce faisant, vous avez la garantie que vos dernières volontés seront respectées, en plus des formalités administratives liées à votre décès qui seront prises en charge.

Notez que vos derniers souhaits peuvent concerner la liste des personnes qu’il faudrait informer de votre disposition, le responsable de l’organisation de vos obsèques ainsi que la couleur de votre cercueil. Vous pourrez également choisir la musique à diffuser lors des funérailles, le passage d’un livre à lire, le lieu de votre inhumation, une éventuelle incinération, etc.

Écrire son testament

L’écriture de votre testament vous permet de préparer votre succession et d’organiser au mieux le partage de vos biens. Dans ce document, vous pourrez consigner les bénéficiaires de votre patrimoine, bien entendu dans la limite de ce que la loi autorise.

Le testament sert également à désigner le futur tuteur de vos enfants et à préciser si votre corps sera légué à la science. Sans ce document, toutes vos propriétés reviendront à vos héritiers légaux, notamment vos enfants ou votre conjoint. Il est alors judicieux de le rédiger dans le cas où vous désireriez y inclure une tierce personne.

En règle générale, le testament doit être écrit, daté et signé de votre main. Il est toutefois recommandé de le confier à un notaire afin qu’il soit valide. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à faire à vous renseigner auprès des pompes funèbres.

Prévoir les frais d’obsèques

Anticiper le financement de vos funérailles pendant que vous êtes encore vivant permet à votre famille d’organiser vos obsèques en toute tranquillité. Vos proches n’auront ainsi pas à se soucier des tracasseries administratives ni des dépenses liées au déroulement de la cérémonie.

Pour prévoir les frais d’inhumation, on vous recommande de souscrire une assurance obsèques qui se présente sous deux formes, en l’occurrence le contrat obsèques en prestations et le contrat obsèques en capital.

Si la première forme de garantie inclut des prestations standards ou personnalisées, la seconde, quant à elle, vous permet de définir le montant du capital dont pourront jouir vos proches pour l’organisation de vos funérailles. Notez cependant que l’assurance décès n’est pas une solution d’épargne.

Retrouvez des informations complémentaires sur la prévoyance des frais d’inhumation en consultant le site georgesetfils.be/funerarium-a-malmedy/.

Choisir le cimetière de son enterrement

Suite à votre décès, les membres de votre famille ne parviendront pas toujours à faire les meilleurs choix, puisqu’étant bouleversés par votre disparition. Vous pouvez les aider de votre vivant en indiquant à un proche en qui vous avez confiance le lieu où vous souhaitez être inhumé.

Il peut s’agir du cimetière de votre ville natale ou celui de la commune où vous êtes décédé. Vous pouvez également exprimer le souhait d’être enterré à votre domicile, dans une concession que vous avez achetée à cet effet ou à l’étranger. De la même manière, vous pouvez décider de la conservation ou de la dispersion de vos cendres dans un lieu de votre choix.

Prévoir la gestion de ses réseaux sociaux après sa mort

Il est possible de faire gérer les comptes de ses réseaux sociaux après son décès. Vous pouvez par exemple recourir au service en ligne dénommé « DeadSocial » qui se chargera de publier automatiquement le message d’adieu que vous avez préparé de votre vivant.

La plateforme Facebook propose également à ses utilisateurs de désigner une personne à qui ils souhaitent léguer leur compte après leur disparition. Cette fonctionnalité se retrouve dans la rubrique des paramètres du réseau social.