Quand renégocier son prêt immobilier ?

Quand renégocier son prêt immobilier ?

26 octobre 2020 0 Par Sarah

La renégociation d’un emprunt consiste à solliciter sa banque actuelle pour qu’elle réévalue à la baisse le taux d’intérêt appliqué. Seuls des frais d’avenant seront appliqués sur cette opération. Selon la politique interne de la banque, obtenir une renégociation est plus ou moins facile. Ou moyen d’économiser sur son emprunt auprès d’un établissement financier. Avant de s’engager dans une renégociation de crédit, il est recommandé d’effectuer quelques calculs afin d’évaluer le coût global du crédit renégocié et de faire appel à un courtier de Nantes.

Pour ce faire, il faut considérer que pendant la phase de remboursement d’un crédit immobilier à taux fixe, une partie des intérêts et du capital a déjà été versée chaque mois. En consultant son tableau d’amortissement, on constate d’ailleurs que pendant les premières années, la part réservée au remboursement des intérêts est la plus élevée, alors que le part dédiée au capital est la moins élevée. A contrario, dans un second temps, la part des intérêts baisse et la part de la capitale augmente. En conséquence, il est plus avantageux de renégocier son prêt immobilier dans les toutes premières années du contrat – ou au moins dans la première moitié – qu’en fin de prêt.

Renégocier un crédit immobilier : y a-t-il des frais ?

Contrairement au cas du rachat de crédit, votre banque ne peut pas vous facturer d’indemnités de remboursement anticipé (IRA) dans le cas d’une renégociation de crédit. En revanche, attendez-vous à devoir payer des frais de dossier, également appelés frais d’avenant. Ces frais varient selon les établissements prêteurs : il peut s’agir d’un montant forfaitaire ou proportionnel au montant du crédit. Sachez que ces frais de dossier peuvent très vite grimper, d’où l’importance de bien évaluer la situation et faire appel à des courtiers personnel comme professionnel .Par contre, dans certains cas, la renégociation n’est pas rentable.

Peut-on renégocier son crédit immobilier plusieurs fois ?

Oui ! Vous avez tout à fait le droit de renégocier votre crédit immobilier plusieurs fois de suite. Pour autant, pour que ce soit intéressant, il faut que les taux de crédit soit à la baisse et que cette baisse soit significative (au moins 0,70 ou 1 point d’écart avec votre taux de crédit actuel). Avec l’aide d’un courtier expérimenté de Nantes vous pouvez en bénéficier plus, en pratique, vous ne devrez donc pas être amené à renégocier votre crédit immobilier un grand nombre de fois. Vous pouvez renégocier votre crédit immobilier, mais également votre assurance emprunteur.

En effet, depuis février 2018 et la loi Bourquin, il est possible de changer d’assurance de prêt tous les ans à la date anniversaire de contrat, en respectant un préavis (généralement de 2 mois). L’occasion de remettre son contrat en concurrence et de réaliser des économies avec des courtiers compétant de Nantes !

Quelles sont les conditions pour renégocier son prêt immobilier ?

Tous les emprunteurs dont la situation personnelle et bancaire est saine peuvent prétendre à une renégociation de leur prêt immobilier, avec l’aide d’un courtier l’emprunteur peut faciliter sa demande comme les courtiers qualifié de Nantes .Pour cela, il convient de s’adresser à sa banque actuelle ou à des établissements bancaires extérieurs.

En cas de renégociation, la situation de l’emprunteur est actualisée. Il doit donc être en mesure de justifier ses revenus (bulletins de salaire, comptabilité, avis d’imposition…) et ses charges actuelles (tableaux d’amortissements, contrats de prêts…).Plus spécifiquement, lors d’un rachat de crédit par une autre banque, le ménage doit remplir les conditions classiques de taux d’endettement et de reste à vivre. En effet, l’établissement prêteur vérifie que les mensualités du crédit soient en accord avec les revenus de l’emprunteur.

En cas d’accord de la banque, la renégociation du crédit immobilier consiste en fait, d’un point de vue technique, à établir un avenant au contrat de prêt initial. Cet avenant spécifie le nouveau taux d’intérêt obtenu ainsi que les futures modalités de remboursement du crédit immobilier. Ainsi, l’emprunteur a plusieurs choix : il est possible de diminuer le montant de la mensualité de prêt pour alléger son budget mensuel, de réduire la durée de l’emprunt, ou d’effectuer un mélange entre ces deux possibilités.

Combien de fois peut-on renégocier son prêt immobilier ?

Si vous avez déjà renégocié une première fois votre emprunt immobilier et que vous souhaitez le renégocier à nouveau, c’est possible ! La renégociation d’un prêt immobilier est une opération qui peut être réalisée autant de fois que souhaité au cours de la vie du crédit. Si les taux d’intérêt ont encore baissé depuis la dernière renégociation, il est alors possible d’envisager de réitérer l’opération.

En revanche, une deuxième renégociation auprès de la même banque est souvent difficile à obtenir. Mais en ayant un courtier qui à de l’expérience pour ca, on peut avoir quand même une deuxième renégociation comme les courtiers nantais vous offrent des prestations de qualité ou encore se tourner vers le rachat de crédit est alors une solution à envisager.

Quand peut-on renégocier son prêt immobilier ?

La renégociation d’un prêt immobilier peut, techniquement, intervenir à tout moment. Cependant, certains facteurs doivent être étudiés afin de s’assurer de la rentabilité de l’opération.

Pour savoir s’il est intéressant de faire renégocier son crédit, les simulations sont indispensables. En effet, même dans une période de baisse de taux d’intérêt faire appel à des courtiers professionnels de la finance peut influencer fortement sur la rentabilité de la renégociation.

On peut notamment préciser trois facteurs fondamentaux qui, lorsqu’ils sont réunis, permettent d’aboutir à des économies conséquentes, à savoir :

    • lorsque vous êtes encore dans la première moitié du remboursement de votre crédit immobilier. En effet, c’est dans cette période que la charge de remboursement du prêt est essentiellement constituée d’intérêts. À l’inverse, plus l’échéance d’un crédit se rapproche, plus l’emprunteur rembourse du capital ;
    • lorsque l’écart entre votre taux d’intérêt actuel et celui que vous pouvez obtenir dépasse 0.70 % voire 1 % ;
    • lorsque le capital restant dû est de 70 000 € à minima.